PROLOGUE:
Nous allons vous conter l'histoire certes un peu longue mais non sans rebondissements palpitant du groupe qui va constituer l'essence même de la renaissance du renouveau de la résurgence de la scène metal-hardcore-grind-punk-gay française et internationale…faire une phrase bidon en intro c'est fait, on va donc passer à cette putain d'histoire dont tout le monde se fout…..


CHAPTER 1:
Au commencement, durant les temps immémoriaux il y eu AKISM. C'est en effet le 17 février 1997 ou 1998, ma fois impossible de se le remémorer( d'où " immémoriaux "), que naquit cette honteuse formation. Comment ?? Et bien c'est l'histoire de 2 mioches de la région nantaise fans de Metallica qui écoutent " The Call Of Ktulu " en boucle à chaque récré, Fildar et Jean Guy. Ils eurent envi de monter un groupe de potes simplement car ils avait trouvé un nom de groupe cool (dont l'origine restera secrète a jamais).Jean Guy faisait de la guitare depuis tout petit et Fildar avait un synthé, il n'en fallait pas moins pour commencer. Une guitare ,une batterie faite au synthé, et pleins de camarades beuglant dans un micro, tapant sur une boite de Quality Street, jouant de l'harmonica en plastique gagné dans un happy meal et se déguisant pour faire "black métal", AKISM était né. Les sujets se limitaient à insulter tout le monde, la prof d'espagnole qu'on détestait (crève Morzadec !!),ou la pauvre fille qu'on trouvait moche ou conne, ainsi on pouvait trouver des phrases telles que "t'es tellement conne, laide et très pas belle ,que même les clodos veulent pas que tu squattes leurs poubelles" ou " balais de chiotte de merde, argh tu va clamser ! " Des extraits de ces perles de misères sont en ligne dans la rubrique downloads, et avec le recule, c'est assez similaire à certains groupes de Grind actuels……

CHAPTER 2:
L'entrée en seconde se fit, et nos camarades hurlant en eurent assez de perdre du temps à faire de la merde, chose tout a fait compréhensible, dès lors Fildar et Jean Guy continuère de composer des instrumentaux ridicules à 2 pour occuper les samedis après midi….Didier se joint alors à nous, apportant ainsi de la basse à AKISM, et des compos correctes virent le jour, mais il n'y avait ni chant, ni vrai batterie. A Noël 1999, Fildar eu enfin sa batterie, et AKISM est alors devenu un vrai groupe avec Jean Guy à la voix…..plagier Metallica était le but inconscient d'AKISM, pour vous donner une idée du style….

DIDIER
Chevalier
du Cul


CHAPTER 3:
Apres 2 concerts dans les garages des amis, il y eu une révélation : AKISM c'était nul à chier.
On continua pourtant les répètes pour occuper les samedis, et c'est en 2002 que Monröe vint apporter sont chant. AKISM avait alors un style néo metal et punk rock à la fois Jean Guy ayant découvert NOFX entre temps…Autant vous dire que c'était sûrement risible, mais certainement pas super, un concert et une démo à été enregistré, gardé à jamais secret dans le fin fond du cosmos...

CHAPTER 4:
Mais le temps suivit son cours les membres du groupe reconnu pour sa nullité mûrirent et Fildar s'en est épris de sa compagne. Cet homme amoureux n'était alors plus disponible le samedi après midi, et Didier se vu dans l'obligation de renoncer au groupe pour cause d'incompatibilité des emplois du temps…..AKISM était à l'agonie….

Mais Fildar était en fac de psycho, ainsi que Jean Guy, et Monröe ne foutait pas grand chose, l'envie de faire du bourrin pour se défouler devint encore plus grandissante pour donner de l'utilité à nos semaines…
C'est ainsi que Maman est venu rejoindre la formation jouant les parties de basse de Didier à la guitare, et le rendu était tres interessant, plein de présence et d'énergie ! C'était décidé, nous allions nous passer de bassiste.

CHAPTER 5:
Au lendemain d'un concert de Black Bomb A, le style de la formation s'est simplifié, brutalisé, et n'avait plus rien en commun avec AKISM, il fallait changer de nom…
Jean Guy se rendant compte du caractère faible des 1er riffs proposa alors le nom de NO TALENT, pour renvoyer la chanson caché de " So Long and Thanks for all the Shoes " de NOFX, ce nom existant déjà, on rajouta "(NOR COMMENT)"

CHAPTER 6:
Après une année 2004 de concerts, notre style ayant fait ses preuves auprès d'un public de plus en plus fidèle, nous n'avions plus qu'a gagner en maturité, sur le plan technique.
Afin de concretiser tout cela, nous entreprimes l'enregistrement d'un CD.

CHAPTER 7:
Mais ce fameux et imprévisible samedi 12 juin 2004 tout bascula. Après avoir pourri un concert déjà faible à la base techniquement, Maman nous annonça objectivement malgré le fort taux d'alcool et de drogue ingéré, qu'il n'était plus interresé par NTNC.connard.

Coup dur pour le groupe, mais on décida de finaliser le CD pour laisser une trace qui nous semblait à l'époque être mortuaire...

CHAPTER 8:
Après plusieurs tentatives de remplacements infructeuses, seul un Messie pouvait sauver la formation.Ce Messie, nous le trouvâmes en la personne de HARRY COVER.
Ayant su redresser le groupe pourtant agonisant, il s'est naturellement et logiquement imposé comme nouveau leader.Un voile de mystère plane sur cet homme très peu avide de notoriété....

La suite aux prochains concerts......

HAUT